Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 11:08

Il y a des vignes qui, bien que de seconde classe, sont recommandables aussi par leur production et leur fécondité : telle est la biturique, telle est aussi la royale, desquelles les Espagnols appellent cocolubis la plus petite variété. Elles se rapprochent le plus des premières que nous avons citées ; car leur vin ne redoute pas la vieillesse et, grâce aux années, acquiert même quelque bonté. C'est autant par leur fécondité que par leur vigueur qu'elles l'emportent sur toutes les espèces dont j'ai parlé, ci-devant, puisqu'elles bravent les ouragans et les pluies, produisent beaucoup de vin, et ne font pas défaut dans les terrains maigres. Elles supportent mieux le froid que l'humidité, et l'humidité que la sécheresse, sans pourtant. souffrir de la chaleur.
Viennent ensuite la visule et la petite argitis, qui se trouvent bien d'un sol médiocre, tandis qu'en terre grasse elles déploient beaucoup trop de végétation , et que dans un terrain maigre elles sont chétives et privées de fruit ; elles s'accommodent mieux du joug que des arbres. L'argitis toutefois, fertile sur les points élevés, y abonde en bois et en raisins. La visule, plus propre aux plus bas palissages, donne peu de bois, mais de larges feuilles, dont l'ampleur protège avantageusement contre la grêle ses fruits, qui tombent à terre si on ne les cueille dès les premiers temps de leur maturité, ou pourrissent par l'effet de l'humidité, plutôt encore qu'ils ne tombent.
Les helvoles, que quelques personnes appellent les bigarrées, et dont la grappe n'est ni pourpre ni noire, tirent, si je ne me trompe, leur nom de leur couleur rouge pâle. La variété la plus noire est la meilleure eu égard à l'abondance de son vin, mais la variété la plus blanche est préférable pour sa saveur. La couleur des grains ne se montre pas égale dans l'une comme dans l'autre variété. Elles donnent toutes les deux du vin blanc dont la quantité est plus ou moins grande alternativement de deux années l'une : elles se développent mieux sur l'arbre, toutefois elles couvrent bien le joug. Leur fécondité se manifeste aussi sur un sol médiocre, de même que la grande et la petite précies ; mais ces deux dernières sont plus recommandables par la générosité de leur vin : elles se couvrent d'une grande quantité de pampres et mûrissent promptement.
Plus utile sur la colline que dans la plaine, comme dit Celse, l'albuélis réussit mieux sur l'arbre que sur le joug, au haut de l'arbre qu'au bas; elle est très féconde en rameaux et en raisins.
Quant aux petites vignes grecques, telles que les maréotiques, les thasiennes, les psithiennes, les sophorties, le goût de leurs productions est délicat, mais dans nos contrées elles donnent peu de grappes, leurs grains sont petits, et on en obtient peu de vin.
Cependant l'inerticule noire, que quelques Grecs appellent améthyste, peut en quelque sorte prendre place dans la seconde tribu, parce que son vin est bon et n'incommode nullement : avantage qui lui procure son nom, vu qu'elle passe, quoiqu'elle ne soit pas insipide au goût, pour n'avoir aucune action sur les nerfs. Celse place au troisième degré les vignes qui ne se recommandent que par leur fécondité : telles que les trois helvénacies, dont les deux grandes variétés ne sont pas plus estimées l'une que l'autre, la qualité et l'abondance de leur vin ne suffisant point pour établir une préférence. L'une d'elles, qui a reçu des habitants des Gaules la dénomination démarque, n'offre qu'un vin médiocre ; l'autre, qu'ils appellent la longue et aussi l'avare, ne donne qu'une liqueur trouble et même moins abondante que ne semble le faire espérer d'abord le nombre de ses grappes. La plus petite et la meilleure de ces trois variétés se reconnaît facilement à sa feuille, qui est beaucoup plus ronde que celle des deux premières : elle mérite des éloges, parce qu'elle supporte très bien les sécheresses ; parce qu'elle endure le froid, pourvu qu'il ne soit pas accompagné de pluies ; parce qu'en certaines localités son vin se conserve très longtemps, et surtout parce qu'elle est la seule qui, par sa fécondité, fait honneur au terrain le plus maigre.
La spionie est plus libérale en vin et en grappes volumineuses qu'elle ne l'est par leur quantité, telles sont aussi l'oléaginie, la murgentine, qui est la même que la pompéienne, la numisienne, la vénucule aussi appelée scirpule et sticule, la frégellane noire, la mérique, la rhétique, et la grande arcelaque, la plus productive de toutes les espèces que nous connaissons, et que beaucoup de personnes confondent à tort avec l'argitis. Il me serait fort difficile de dire dans quelle classe on doit placer la pergulane, l'irtiole et la féréole, que je ne connais que depuis peu de temps. Quoique j'aie reconnu qu'elles sont assez productives, je ne saurais encore prononcer sur la bonté du vin qu'on en retire. Nous avons aussi découvert une vigne précoce qui nous était inconnue jusqu'alors : les Grecs l'appellent dracontion. On peut comparer sa fécondité et l'agrément de sa saveur aux mêmes qualités qu'on remarque dans l'arcélaque, la royale et la biturique, et en outre à la force généreuse du vin d'aminée.
On compte encore beaucoup d'espèces de vignes, dont nous ne pourrions garantir ni le nombre ni les noms.
« Car [comme dit le poète] il est sans importance de les énumérer. Qui voudrait les connaître toutes, voudrait savoir combien le zéphyr bouleverse de grains de sable dans la mer de Libye. »
En effet, tous les pays et presque tous les cantons de ces pays possèdent des espèces de vignes qui leur sont particulières et qu'ils nomment à leur manière ; certaines variétés ont, en changeant de lieu, changé aussi de nom, et, comme nous l'avons dit, quelques-unes, en quittant leur pays, ont perdu leur qualité primitive au point de ne pouvoir plus être reconnues. Et, pour ne point parler de l'immensité du globe, dans l'Italie même, les peuples, même voisins, ne s'accordent point dans les noms qu'ils donnent aux vignes, et leur en assignent chacun de différents. Aussi, un maître sage doit-il se garder de faire perdre le temps à ses élèves dans la recherche d'une nomenclature impossible à fixer : il se bornera, suivant le précepte de Celse, et comme avant lui l'avait prescrit M. Caton, à conseiller de ne planter d'autres espèces de vignes que celles qui jouissent d'une juste réputation, de ne conserver que celles dont l'expérience aura confirmé les qualités, et les plus généreuses, ainsi que dit Jules Grécinus, si le pays est situé dans des conditions telles qu'elles engagent à planter des vignes de renom. Là où il n'y a rien ou peu de chose qui dicte cette détermination, il vaut mieux rechercher la fécondité, qui ne sera jamais aussi inférieure en prix qu'elle sera supérieure en abondance. Au reste, je dirai bientôt en son lieu ce que je pense au fond de ces conseils, quoique je les aie déjà approuvés un peu plus haut : car mon projet est d'enseigner à constituer des vignes fécondes et qui produisent en même temps un vin de qualité.

Repost 0
Published by Des Gus Dégustent
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 17:51

Photos-0320

Photos-0321.jpgPhotos-0323

Repost 0
Published by Des Gus Dégustent
commenter cet article
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 21:43

Je vous propose de venir suivre les conseils de Columelle sur la page du site.

Régulièrement j'ajouterai un morceau du livre de Columelle, un célèbre agronome de l'empire Romain. Livre riche d'enseignement.....

 

voici en quelques mots sa biographie :

Lucius Iunius Moderatus Columella dit Columelle est un célèbre agronome romain du milieu du Ier siècle, né à Cadix en Hispanie Bétique.

Il vécut sous le règne des empereurs Tibère et Claude Ier. Après quelques années passées dans l'armée, où il occupa le poste de tribun en Syrie en 35, il se consacra à l'agriculture.

C'était un grand propriétaire terrien et il administrait lui-même ses biens. Pour se perfectionner, il avait voyagé dans les différents pays de l'empire romain afin d'en connaître les productions, les différentes méthodes de culture et de s'instruire de tout ce qui concerne l'économie rurale : non seulement en Espagne (sa patrie), mais aussi en Italie, en Asie et en Afrique. Il se fixa ensuite à Rome pour rédiger son œuvre.

:

 

Repost 0
Published by Des Gus Dégustent
commenter cet article
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 20:37

Voici le stade de la vigne aujourd'hui ....quasiment stade pointe verte

Depuis queques jours, le vent du Nord est de la partie pas très agréable car la température monte difficilement au dessus de 13°C

 

Photos-0313

 

Photos-0309Photos-0310

 

Je vous invite aussi à visiter la page Rolofaca et agroécologie, un article de David Lefebvre dans l'Est Agricole.

http://des-gus-degustent.over-blog.com/pages/rolofaca-et-agroecologie-2905700.html

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Des Gus Dégustent
commenter cet article
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 18:44

 

Stade de la vigne le 8 avril

 

Photos-0253.jpg

 

Depuis trois jours nous avons de belles journées chaudes ... la vigne aime ce beau temps mais l'herbe aussi..


Dans le vignoble on s'active pour contrôle l'enherbement qui commence vraiment à s'implanter...La gestion de l'herbe est maintenant le souci de tous.


Desherbage chimique, desherbage mécanique ou même desherbage naturel par nos amis les animaux... Cette technique à été choisi par nos confrères de Orschwhir du domaine Valentin Zusselin...chapeau bas.

 

Photos-0247

 

 

 

Photos-0235

 

 

 

 

Le domaine Zusselin est un domaine en biodynamie

 

 

 

Je comprend l'idée du domaine.

En biodynamie on considère qu'il n'est pas bon d'avoir une parcelle en monoculture car quelque soit la culture, une monoculture est par définition "sans diversité". La diversité est porteuse d'équilibre. Que ce soit végétal ou animal, il faut apporter à une culture un "côté animal " lorsque celle ci est purement végétal. En général on le fait par un apport de compost de vache ou de cheval. Amener l'animal directement dans la parcelle est un plus mais malheureusement cela pas accessible à tous. Le plus: cela gère l'excès d'herbe sans utilisation d'un tracteur. On peut comprendre aussi que le labour intégral n'est pas forcément ce qu'il faut rechercher.

Photos-0233

 

 

C'est quand même pas mal non ?

Repost 0
Published by Des Gus Dégustent
commenter cet article
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 21:59

Joyeuse after Pâques

 

 

Voici le stade de la vigne au 6 avril 2010....ça avance doucement,  tout doucement ....une bonne chose pour les travailleurs...

 

Après une journée superbe, petite gelée au matin  grand soleil et 18°C l'après midi.


Le week end fut couvet mais sans trop d'eau (5mm envirion).

 

Photos-0197.jpg

 

 

 

A ce stade, nous nous préparons aux futurs traitements.

Les commandes de produits phytosanitaires sont parties.

Dans notre têtes nous imaginons l'année à venir. Mon impression est qu'elle sera assez difficile, humide et peut être fraiche. Ce type de temps favoriserais plûtôt l'oïdium de la vigne. Seulement si celle ci est humide et chaude le mildiou sera au premier rang.  Dans tout les cas il faut être prêt.

Je préconiserais un traitement en bio à 6 feuilles puis des cadences à 8-10jours environs.  Je me prépare à un maximum de 2400g /ha de cuivre métal sur l'année avec un démarage faible 100g/ha et progressivement plus important jusque la fleur. Je pense qu'il faut commencer avec du sulfate de cuivre, car plus resitant au lessivage, puis progressivement l'associer avec de l'hydroxyde de cuivre qui a une action plus curative sur le mildiou. Passez la fleur le risque est moins important, il faut cependant rester vigilant afin de préserver le feuillage en fin de saison (mildiou mosaique) avce un sulfate.

Pour l'oïdium, mon avis est de bien traiter autour de la fleur , avant et après jusqu'à la fermeture de la grappe. J'aime bien le poudrage juste après la fleur par son action curative éventuellement soufre mélangé avec de l'argile pour diminuer la quantitée.

J'aime pas trop la mode d'associer x produits chers soit disant des stimulateurs de la plantes... Pour moi le naturel est ce qu'il y a de mieux ...je suis donc très favorable aux tisanes comme l'osier, la prêle, l'ortie etc... Ces tisanes sont très peu cher pour autant d'effet...

 

La période des traitements est un vrai stress pour le vigneron et donc les firmes en profite pour nous vendre tout et n'importe quoi....

 

Une bonne pratique viticole est beaucoup plus efficace que toutes les poudres magiques.

 

Mots d'odre:

  • Gestion de la vigueur...une vigueur excessive engendre de gros problème phytosanitaire.
  • Suivre ses vignes , un contrôle par semaine dans les parcelles est nécessaire.

 

 

 

Photos-0199.jpg

 

Trouver l'intru


 

 



Repost 0
Published by Des Gus Dégustent
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 18:51

Une charrue Braun montée avec un disque cranté buttant le cavaillon tout en déplaçant la terre lègèrement dans l'interrang.

 

dique cranté sur charrue Braun Schlumberger4

 

 

 

 

 

 

dique-crante-sur-charrue-Braun-Schlumberger.jpgdique cranté sur charrue Braun Schlumberger3


         Par la suite, le domaine passera dans le rang avec des disques déplaçant toujours la terre de l'autre côté.

L'avantage de ce système serait  de pouvoir gérer l'herbe sous le cavaillon rapidement sans utiliser d'interceps. 


Rapide, simple et économique. Le disque, de par son inclinaison, s'approche près des pieds mais sans les blesser . Une tige placée à l'avant permet de bien gérer la distance.

 


dique cranté sur charrue Braun Schlumberge2r

 


J'aime


A suivre.....

Repost 0
Published by Des Gus Dégustent
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 21:45
 
Compte rendu du jour : 29 Mars 2010

6 mm d'eau ce week end. Petite pluie le matin , beau temps l'après midi et plutôt chaud 18°C



Photos-0109.jpg

Les bourgeons

commencent à gonf
ler

mais tout doucement.












L'autre travail du jour, consiste à placer un préparat biodynamique Compost de bouse Maria Thun (240g de compost dynamisé dans 60Ld'eau pour 1ha)  sur le sol dans le but de le structurer et d'aide la plante à s'enraciner. PLacer ce traitement avant la pleine Lune et en lune descendante est un bon choix.
Par contre notre matériel n'est pas le plus adapté car cette cuve plastique est une ancienne cuve de desherbage. Cependant, elle nous dépanne bien.


Photos-0126

Photos-0129Photos-0127.jpg


        










Je ne suis pas un adepte de la CBMT car en fait je n'ai jamais observé d'effet concret sur le sol et la vigne contrairement à d'autres préparats  comme par exemple la 500Préparée. C'est pour cela que nous avons choisit de faire la moitié de la surface en 500P cette année.





Repost 0
Published by Des Gus Dégustent
commenter cet article
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 17:30


Belle journée pour ce mercredi 24 Mars , chaude (18 °C) et agréablement ensolleillée.

Photos-0089.jpg





Photos-0078

La vigne n'est franchement pas en avance.

Les bourgeons commencent à peine à gonfler
.





















Ce qui nous laisse le temps de contrôler les parcelles c'est a dire de réparer les fils cassés ainsi que les piquets. Verifier que tout soit prêt pour la végétation à venir.


Photos-0082


Photos-0074Photos-0084




Après ce travail , nous pourrons tranquillement lier les  sarments sur les fils de palissage.


 
Repost 0
Published by Des Gus Dégustent
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 18:20
IMGP3415

IMGP3412

15 dégustateurs / 7 vins commentés





















Voici le classement des vins de cette soirée. Le détail par vin est représenté par les tableaux. Ce que je trouve intérressant, d'observer les appréciations de chacun selon si l'on est un homme ou une femme ,un professionnel ou un amateur.






Klevener Heilingenstein 2008 sans soufre

du Domaine Rietsch de Mittelberheim
8€


Note Général

Note Femme

Note Homme

Note Pro

Note Amateur

Structure

11,6

Structure

8

Structure

17,6

Structure

10

Structure

12,6

Equilibre

12,0

Equilibre

11,2

Equilibre

15,2

Equilibre

10

Equilibre

13,1

Persitance

13,5

Persitance

11,2

Persitance

18,4

Persitance

13

Persitance

13,7

 

0,0

 

 

 

 

 

 

 

 

note globale

12

note femme

9,6

note des hommes

16,8

Note Pro

12

note amateur

12,0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rapport Qualité/Prix

13,6

Qualité /Prix

14

Qualité/Prix

13,3

Qualité/prix

14

qualité/prix

13,3




Une belle aventure du Domaine Rietsch avec ce Klevner d'Heilingenstein vinifié sans soufre, un  vin très atypique et étonnant. Les notes très oxydatives nous rappellent le savagnin du Jura. L'évolution positive dans le verre ne montre la nécessité de le carafé ou d'attendre pour l'apprécié d'avantage. On notera que ce vin à été fortement apprécié  par les hommes (16,8/20) et beaucoup moins par les femmes 9.6/20).



Riesling Sans Doute 2008 sans soufre
                          du Domaine Rietsch de Mittelbergheim
8€



Note Général/20

Note Femme/20

Note Homme/20

Note Pro/20

Note Amateur/20

Structure

9,1

Structure

7,2

Structure

10,7

Structure

14,7

Structure

9,3

Equilibre

10,9

Equilibre

12

Equilibre

10,0

Equilibre

13

Equilibre

11,3

Persistance

9,8

Persistance

9,6

Persistance

10,0

Persistance

16

Persistance

8,8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

note globale

9,8

note

9,6

note

10,0

 Pro

12

amateur

8,6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rapport Qualité/Prix

11,1

Rapport Qualité/prix
14 Rapport Qualité/prix
 

Rapport Qualité/prix

14

Rapport Qualité/prix

8,8


Une belle acidité mais un cépage complètement disparu. les 3/4 des personned ont noté un défaut. Il s'agit d'une réduction  qui a du mal à disparaitre. Réduction certainement provoqué par l'élevage sur lie trop prolongé.  Il est fortement conseillé de le carafé. L'ensemble a été jugé très moyen par les amateurs. Les professionnels ont certainement apprécié la démarche du vigneron ( faire un riesling sans soufre) jugeant l'ensemble avec un 12/20.
Il faut notrer que ces vins sont des cuvées exceptionnelles faites pour tester et ainsi paufiner une démarche allant  vers les vin dit "Naturels" (sans soufre).



Patrimonio (corse)  2007
                            du domaine Arena Carco
                                              21,50€


 

Note Générale/20

Note Femme/20

Note Homme/20

Note Pro/20

Note Amateur/20

Structure

10,5

Structure

12

Structure

9,3

Structure

12

Structure

11,4

Equilibre

10,5

Equilibre

12

Equilibre

9,3

Equilibre

12

Equilibre

11,3

Persitance

10,2

Persitance

9,6

Persitance

10,7

Persitance

14

Persitance

9,3

 

0,0

 

0

 

0,0

 

0

 

0,0

note globale

12,0

note 

12

note 

12

Note 

11

note 

12,6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rapport Qualité/Prix

8,0

Rapport Qualité/Prix

8,8

Rapport Qualité/Prix

7,3

Rapport Qualité/Prix

8

Rapport Qualité/Prix

8,0




Vin issu d'un cépage unique, le vermentino.
12/20 en note globale mais, lors de l'annonce du prix, grande déception des dégustateurs. Soit un 8/20 en rapport qualité/prix. Il est vrai que nous trouvons en Alsace de très belles choses à 21,50€ . . Pour ma part , j'ai beaucoup aimé la complexité et la finesse du vin m^me s'il es vrai que l'acidité manquante semble destrucurer le vin et le rendre un  peu mou. Peut être qu'il a encore besoin d'attendre en cave. Le domaine Arena Carco est conduit en biodynamie.




"Coudé d'or" Côte du Rhone Village Aoc St Maurice 2008
                                       du Domaine Viret
                                                    16,90€




Note Générale/20

Note Femme/20

Note Homme/20

Note Pro/20

Note Amateur/20

Structure

12,5

Structure

8

Structure

11,3

Structure

12,0

Structure

12,8

Equilibre

12,8

Equilibre

14

Equilibre

10,7

Equilibre

12,0

Equilibre

13,3

Persitance

12,4

Persitance

8

Persitance

12,7

Persitance

17,0

Persitance

14

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

note globale

12

note 

10

note 

13,3

Note

12,0

note 

12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rapport Qualité/Prix

12

Rapport Qualité/Prix

13

Rapport Qualité/Prix

11

Rapport Qualité/Prix

13,3

Rapport Qualité/Prix

11,2

 

 



Vin très floral et minéral issu d'un assemblage Roussane, Viognier et Clairette.  Il à été apprécié moyennement par les dégustateurs le trouvant sympatique mais sans grand intérêt. Le domaine est conduit en Cosmo Culture. Une certification a été créée par eux et pour eux. En plus de la biodynamie, la cosmo culture favorise les forces telluriques par le placement de "menhirs" dans les parcelles.


Les Bournais 2007 Aoc Mont Louis
                                                     Du Domaine François Chidaine
                                                                                       18,50€
 

Note Générale/20

Note Femme/20

Note Homme/20

Note Pro/20

Note Amateur/20

Structure

13,1

Structure

11,2

Structure

14,7

Structure

17,3

Structure

13,1

Equilibre

14,9

Equilibre

15,2

Equilibre

14,7

Equilibre

16

Equilibre

14,3

Persitance

15,3

Persitance

16

Persitance

14,7

Persitance

17

Persitance

14,3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

note globale

15,6

note 

16,8

note 

14,7

Note

17

note 

14,9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rapport Qualité/Prix

13,3

Rapport Qualité/Prix

13,3

Rapport Qualité/Prix

13,3

Rapport Qualité/Prix

16

Rapport Qualité/Prix

10,7


Belle reussite de ce domaine. Vif, sec, structuré. Superbe. Un vin 100% chenin, très apprécié. 15.6/20.
Pour autant le rapport qualité / prix à été noté à 13.3/20. Certainement noté un peu sévèrement.  A découvrir.



Les Bruyères 2007 Aoc Arbois
                           Domaine André et Mireille Tissot
                                                     16,90€
 

Note Générale/20

Note Femme/20

Note Homme/20

Note Pro/20

Note Amateur/20

Structure

9,8

Structure

8,8

Structure

7

Structure

16,0

Structure

10,0

Equilibre

11,1

Equilibre

10,4

Equilibre

8

Equilibre

15,0

Equilibre

10,0

Persitance

15,6

Persitance

16

Persitance

11

Persitance

18,0

Persitance

13,6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

note globale

12,9

note

13,6

note 

12

Note 

14,7

note 

12,0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rapport Qualité/Prix

14,0

Rapport Qualité/Prix

16

Rapport Qualité/Prix

12

Rapport Qualité/Prix

13,3

Rapport Qualité/Prix

12,0



12.9/20 pour ce chardonnay du Domaine Tissot vinifié à la bourguignone mais qui a été très apprécié par les professionnels lui adjugeant un 14.7/20.
Très belle équilibre, sur le fruit du chardonnay avec un légé boisé nous menant vers de la minéralité. Belle réussite.




Quintaine 2007 Aoc Macon Village
                             Pierrette et Marc Guillemot-Michel
                                                 13 €



Note Générale/20

Note Femme/20

Note Homme/20

Note Pro/20

Note Amateur/20

Structure

15

Structure

14

Structure

14

Structure

16,0

Structure

14,6

Equilibre

14,7

Equilibre

13,6

Equilibre

16

Equilibre

17,0

Equilibre

16,0

Persitance

14,2

Persitance

13,6

Persitance

15

Persitance

17,0

Persitance

15,2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

note globale

16,4

note

16,8

note

16

Note 

17,3

note 

16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rapport Qualité/Prix

18,4

Rapport Qualité/Prix

18,7

Rapport Qualité/Prix

18

Rapport Qualité/Prix

20,0

Rapport Qualité/Prix

17,3




Nous sommes sur un vin  digne des grandes maisons bourguignonne. Et pourtant nous sommes sur un Macon Village.  Exceptionnel pour tous. 16.4/20 avec un rapport qualité prix à 18.4/20.
Tous sur le fruit, aucun bois mais avec une énorme matière sans aunsun artifice.  Domaine recherchant une très grande qualité , conduit en biodynamie en biodynamie.Bravo.
 A gouter absolument.

















Repost 0
Published by Des Gus Dégustent
commenter cet article

des-gus-degustent.over-blog.com

Rechercher

Liens