Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 09:55

Patrick Baudouin (SEVE) : "L'expression d'un terroir dans un vin d'AOC ne pourra jamais être réduite au goût d'un cépage"

Réunis en Assemblée Générale à Châteauneuf du Pape, les vignerons de l'association SEVE se sont consacrés à la façon dont est géré par l'INAO la question du lien au terroir et la place qu’occupent les cépages dans les AOC. Les Sèveux sont particulièrement rétifs à l'exclusion de certains cépages des cahiers des charges et à l'imposition de proportions "aberrantes et inutiles" au nom du lien au terroir. Car justement le cépage garantit un goût au vin dans une logique de marque, alors que l'appellation, rappelle SEVE, est reliée au terroir par le lieu et par les méthode de travail qui s'y pratiquent.
 "Cette politique répond peut-être aux besoins de production des vins de volume, par la simplification de la production, le besoin d'utiliser massivement des vins au fort typage variétal pour obtenir des produits standards. Mais cette politique est totalement contraire à l'avenir des vins d'AOC (...). L'expression d'un terroir dans un vin d'aoc ne pourra jamais être réduite au goût d'un cépage", précise Patrick Baudouin, vigneron à Layon et secrétaire général de SEVE, dans son compte-rendu d'AG.

 

 

Réagissez... L'alsace est très attaché aux cépages sur ses terroirs mais expriment ils vraiment le terroir???

Partager cet article

Repost 0
Published by Des Gus Dégustent
commenter cet article

commentaires

EricL 25/06/2011 09:05


En effet un vin de qualité, celui situé dans les plus hautes sphères de la hiérarchisation, ne peut se résumer à l'expression du cépage. J'en sais quelque chose, je suis alsacien....

De là, il faut en revenir à ce qui défini une AOC dans le vin : doit-on attribuer l'AOC uniquement aux meilleurs vins, ou bien doit-on laisser l'AOC au tout venant ou presque comme c'est le cas
depuis des dizaines d'années ?

A mon avis, la prochaine commercialisation de vins de cépages sous des appellations inférieures à l'AOC va bousculer les ordre établis et va naturellement pousser les vignerons à redéfinir les
critères des AOC, qui sont quand même light et surtout symboliques.

Et ensuite, de toutes manières, un jour ou l'autre, les vins de cépages étrangers débarqueront en France et se vendront. Ils sont nets, ils sont francs, et pas chers.


des-gus-degustent.over-blog.com

Rechercher

Liens